Ombeline, c'est une dose de fraîcheur quotidienne à Dagorno ! Diplômée d'une licence en langues étrangères, la jeune volontaire est une mordue de mobilité !

Après un an passé en Finlande, où elle a eu l'occasion d'être accueillie par une association locale membre du réseau, c'est le lendemain de son retour qu'Ombeline a consulté l'offre de recrutement proposée sur la page facebook d'ESN France.

A ce propos, elle témoigne : « J'étais à la recherche d'un SCV afin de faire une pause dans mes études et de travailler sur du concret. J'ai principalement postulé à l'étranger car j'avais envie de repartir après ma mobilité. Finalement j'ai choisi ESN, qui me semblait être une sacrée aventure, le Koh-Lanta de l'associatif quoi. C'était différent de tout ce que j'avais connu ».

C'est donc tout naturellement ​que la jeune volontaire assure depuis près d'un mois la pérennité de la promotion de la mobilité internationale. Référent de la campagne Tickets pour le monde et du projet Erasmus In Schools (projet incitant les internationaux à intervenir dans des collèges et lycées pour échanger avec des étudiants locaux), sa motivation et son énergie en font sa plus grande force ! Autant de missions qui lui vont comme un gant : « je souhaite donner envie aux jeunes de partir à l'international, car ils ne sont généralement pas au courant de toutes les opportunités qui s'offrent à eux ! ».

Mais si ce poste nécessite une grande implication, ses bénéfices sont difficilement estimables :  « Il faut s'engager à 100% et faire preuve de patience ! En intégrant ESN, je me suis pris une claque : je ne savais pas à quoi m'attendre et les gens ont immédiatement été chaleureux. ».

_____
 

 

Elvin, c'est avant tout un sourire angélique couplé à la discrétion de Clyde Barrow.

« L'année dernière, j'étais encore étudiant à l'Université de Rennes, en licence d'arts du spectacle. Malheureusement, j'ai subitement dû arrêter mes études. Je n'avais alors plus qu'une idée en tête : rejoindre Paris, ma ville de cœur ». Multipliant les envois de CV depuis Lorient, sa ville d'adoption dans laquelle il avait vécu neuf ans, Elvin s'est toutefois vite vu confronté à la réalité parisienne et à la difficulté de trouver un travail.

Un jour comme un autre, alors qu'il parcourait les annonces du site dédié aux services civiques, il vit l'annonce postée par ESN France. Pour postuler, il suffisait de répondre à un petit questionnaire – aux questions parfois étranges, comme lorsqu'il est demandé quel est le moyen le plus efficace pour traverser une rivière -. Quelques jours plus tard, Sarah, elle aussi volontaire de l'association, l'appelait pour passer un entretien.

« Je dois bien avouer que j'étais stressé... j'ai préparé mon backpack tel un dresseur Pokémon, pris un bus, dormi dans une auberge de jeunesse la veille, et j'étais paré pour l'interrogatoire ! Ce service civique, c'était avant tout la possibilité pour moi d'avoir une première expérience professionnelle, dans un domaine que j'affectionne particulièrement puisque je baigne moi-même dans l'interculturalité depuis mon enfance... le plus ? Je vis désormais à Paris ! ».

Fraîchement arrivé dans l'équipe, le nouveau volontaire s'est vu confier de nombreuses missions, dont la reprise du projet BuddySystem, anciennement confié à Étienne. Il ne reste plus qu'à... lui souhaiter bon courage et surtout de s'épanouir dans le réseau !

 

Par Richard Greco