Le réseau ESN France se retrouve du 28 au 30 octobre à Reims pour trois jours de formations, d’ateliers et de partage d’expériences.

Organisées par les associations du réseau, les Plateformes nationales ont lieu tous les quatre mois. Alors la dernière se déroulait au mois de mai à Dijon, à l'occasion de l'Assemblée Générale, c’eétait au tour d’eREIMSmus, association membre du réseau présente à Reims d’entrer en jeu sous le signe de la royauté !

Du 28 au 30 octobre, Reims a accueilli120 participants de 36 associations différentes que regroupent le réseau français. Le comité d’organisation de Reims a été dirigé par Marie, présidente de l’association, elle-même secondée par Eléonore. A leurs côtés, quatre responsables de pôles se sont répartis diverses tâches. Ensemble, ils se sont occupés de l’organisation de l’hébergement, des transports sur place, de trouver des salles adaptées aux assemblées plénières et aux formations, etc. Enfin, l'équipe organisatrice s'est également chargée de réserver des lieux incontournables de la ville pour que les bénévoles puissent passer des soirées agréables et conviviales. 

La "Chairing Team", composée d’Ingrid en tant que Main Chair, de Salomé et Marjorie en tant que Vices-Chair, était, elle,  en charge de la planification de l’agenda et des formations. Tout le long de la Plateforme Nationale, l'équipe a aussi animé les assemblées plénières et veillé à dispenser toutes les informations utiles aux bénévoles du réseau.

Reims, aussi appelée la « Cité des sacres » a donc proposé, comme le nom l’indique, une plateforme nationale « royale ». L’équipe d’eREIMSmus a invité tous les participants à apporter leur plus belle tenue royaliste pour une immersion totale, le temps d'un week-end...

Le début des festivités et des travaux s'est fait le vendredi 28 octobre, aux  alentours de 14h. Une cérémonie d’accueil a eu lieu à l’hôtel de ville, suivie d’un discours de l’adjoint au maire de la Ville de Reims. Dès 20h, les bénévoles du réseau avaient rendez-vous au salon Degermann, dit "le petit Versaille", pour célébrer des retrouvailles intenses autour d'un french dinner, à savoir un dîner traditionnel où chaque association apporte des spécialités typiques de sa région. 

Samedi a marqué le début des assemblées plénières, qui ont consisté à mettre en avant les projets récents du réseau français. Elles ont eu lieu de 9h à 18h sur le campus de la Croix Rouge et ont étéentrecoupées d’ateliers et de formations axés sur la promotion de la mobilité internationale. D'autres thématiques plus générales sur la gestion associative ont été abordées, comme l'animation d'une équipe de bénévoles, l'organisation d'un événement ou encore la tenue d'une comptabilité de trésorerie. Au total, 15 formations ont été proposées pour un week-end riche en émotions.

Dès 20h, l’heure était venue d’enfiler sa tenue royale et de visiter la ville de Reims.  C’est sur la Place d’Erlon, au restaurant des "3 brasseurs" qu’un salon privé a attendu tout le réseau ESN France pour partager une collation et une soirée festive. 

Le week-end s'est terminé le dimanche, aux alentours de 14h, après de nouvelles plénières qui auront lieu dès 9h.

A peine quelques jours de repos bien mérités avant le prochain rendez-vous du réseau ESN, au niveau européen avec la SWEP (South-Western European Platform) où se sont réunis les bénévoles des réseaux ESN France, ESN Italie, ESN Espagne, ESN Portugal et ESN Malte à Nancy, du 3 au 6 novembre 2016.

 

Par Agathe Gallo